Fériel Berraies «  pour moi la question du genre en Afrique est indissociable de tout développement durable dans le Continent » !

Sans langue de bois engagée et passionnée, Fériel Berraies est connue pour son journalise e de proximité et de terrain. Et surtout son activisme et son humanisme, nait de ses diverses casquettes : ancienne diplomate tunisienne, chercheur en Sciences Sociales, auteur et thérapeute aujourdhui.

Tout un kaléidoscope qui pourrait donner le tournis à un non averti, mais Fériel est une passionnée, une touche à tout « une schizophrène bienveillante, un peu caméléon » comme elle aime à se définir.

Vous l’avez suivie sur Shynimen, au travers de ses actions, ses prix, ses combats, et elle est plus que jamais dans le dépassement. Il nous est parfois difficile de la suivre, mais c’est toujours avec plaisir que nous écrivons et accompagnons ses initiatives.

C’est surtout sa plume qui reste son porte drapeau.

Dans ses écrits, elle n’hésite pas à évoquer des sujets qui fâchent, et à les analyser sous le prisme de ses multiples casquettes : diplomatie, recherche, journalisme.

Mais elle reste la championne du genre dans sa région et a à cet effet plusieurs statuts d’Experte entre la France et la Tunisie ( CREDIF TUNISIE et Experte France et Francophonie)

Doublement primée

Fériel Berraies Guigny a reçu le Prix de l’Action Féminine 2015 de l’Union des Femmes Africaines à Bruxelles. Ce prix récompense l’ensemble de ses combats pour la promotion des femmes africaines et la défense des enfants d’Afrique. Elle a reçu au travers de ses nouvelles casquettes de thérapeute en médecine douce le Prix Sanitas à la Med Conférence 2.0 de Monastir par la Faculté de Monastir et l’ONG Pioneer Medical Enterprise, le prix Innovation santé pour son engagement dans la qualité de vie au Travail et tout son travail pour démocratiser les médecines douces dans sa région.

Une thérapeute confirmée mais avant tout une activiste

Depuis plus de quatre ans, Fériel Berraies Guigny a entamé une nouvelle carrière toujours dans les médecines douces, avec un intérêt particulier pour l’enfance et l’adolescence. Sa plume est reconnue dans divers médias santé en France comme le magazine pharmaceutique EM SANTE France, l’écolomag, Thérapeutes magazine, Onmeda ( site santé du groupe aufeminincom) elle écrit aussi en Tunisie dans divers médias généralistes et féminins.

Mais là où elle excelle, c’est quand elle s’attaque aux nombreux problèmes sociétaux qui taraudent notre continent, dans des réquisitoires et des analyses pertinentes, dans son blog sur le HUFF POST ou son média UFFP, en tant qu’expert reconnu et ayant divers statuts entre la France et la Tunisie, elle nous livre sa vision des fatalités humaines de notre monde.

Entretien express avec Fériel Berraies Guigny :

Vous participez à la 8é édition d’Africités ? Oui absolument et c’est avec un grand bonheur que je vais retrouver mes confrères et consœurs, mes frères et sœurs de cœur du Continent devrais-je dire. J’ai fait plusieurs éditions de ce sommet africain et à chaque fois, c’était les femmes, les questions relatives au genre qui m’interpellaient. Il faut savoir que déjà quand je dirigeais le panafricain féminin il y a plus de dix ans New African Woman/ Femme Africaine à UFFP , la femme a toujours été mon cheval de bataille. Et cela continue encore et toujours aujourd’hui, au fur et à mesure des nouvelles casquettes que j’accumule dans mon parcours, tout est toujours tourné autour de la femme et de l’enfance.

En quoi ce type de rencontre est important comme Africités pour les femmes ?

Il est important aujourd’hui dans ce genre de rencontre politique de toujours mettre l’accent sur les avancées mais aussi les lenteurs s’agissant de cette question ,celle du genre.

Je ne suis pas dans la victimisation ou dans l’angélisme, mais je trouve tout de même que si l’on veut parler d’écologie humaine de durabilité, on doit forcément taper dans la fourmilière, quitte à déranger les bienpensant, le politiquement correct. Il est facile de voter des lois, de promettre mais encore faut-il que la réalité du terrain suive.

Des reculades vous dites ? oui d’un côté il y a les lois, les conventions, la CEDEAO puis Beijing où l’on nous a laissé entrapercevoir un grand espoir et même s’il est vrai que l’on a certains acquis de jure dans les faits, la mentalité n’a pas bougé dans notre région, et les crises politiques régionales, le conservatisme, les problèmes sécuritaires, ont nettement fait reculer la question.

Les priorités mais où vont-elles  alors ? Il est clair que la donne sécuritaire, et économique, les questions relatives aux migrations au climat sont importantes pour le Continent, mais la femme ses problématiques à elle, ne devraient pas souffrir encore et toujours, d’un immobilisme circonstanciel et circonstancié. La question du genre ne peut attendre, elle ne doit pas attendre, car au fond, valoriser ou défendre le genre quelle que soit la région, REVIENT à défendre les droits de l’homme, en globalité. Et ce n’ est pas une question ni religieuse ni culturelle ou coutumière, ou une question de priorité économique ou politique qui devrait faire l’impasse au genre.

Parlez-nous de vos thématiques de prédilection durant ce sommet ?

Cette édition est incontournable d’abord c’est les vingt ans, puis je m’intéresse particuliérement à certaines campagnes qui touchent de plein fouet mon activisme. J’ai un intérêt particulier pour la question des enfants des rues, des violences faites aux femmes, et de leur nécessaire autonomisation économique. Les questions aussi relatives aux migrations, et également l’écologie et le climat en Afrique et les conséquences que cela a sur de nouvelles problématiques comme les mouvements de populations réfugiés climatiques etc. Cela sera une nouvelle caisse de résonnance pour moi avec des échanges basée sur mon expertise et mes nombreuses tribunes pour plusieurs médias dont le mien qui vont faire le relai, un peu comme des objecteurs de conscience ( sourires)

Vous revenez souvent au Maroc ?

Oui j’y suis très appréciée et je me sens réellement chez moi, j’ai la chance de connaitre et d’être amie avec des femmes battantes de ce magnifique pays et toutes ensembles, nous formons une synergie pour faire avance r les choses, oui unies nous sommes plus fortes. Je retourne au Maroc en avril prochain invitée au GIS GLOBAL INFLUENCERS SUMMIT comme Femme leader et influenceuse de sa région pour animer un panel sur les influenceurs du Monde, l’évènement se déroulera sur Essaouira sous le parrainage de monsieur le Conseiller de sa majesté le roi du Maroc, monsieur André Azoulay.

Par ailleurs au printemps dernier, j’ai eu le grand bonheur d’assister à la dernière édition sur Essaouira de la Women Tribune. Aux côtés de ma magnifique amie, Fethia Bennis co présidente de la Women tribune d’Essaouira, et jy’ vais à chaque édition pour faire avancer la question du genre dans la région.

Championne du genre dans la diaspora, on vous voit ainsi ?

Oui il faut croire que c’est ma vocation, mes passions mon parcours, des défis aussi m’ y ont amenée à ce parcours. L’ activisme et le women empowerment des femmes de ma région, sont des instruments dont j’use et abuse sans aucun état d’âme ( sourires)

Mais il ne faut pas oublier aussi, que je suis aussi une maman et que l’enfance est aussi importante pour moi, et notamment la protection des enfants du Continent, ce qui m’ a valu d’ailleurs d’être primée en 2015 prix de l’Action féminine de l’UNION DES FEMMES AFRICAINES/ African Women’s League.

Africités en quelques mots : une 8é Edition au Maroc

Africités, c’est l’événement panafricain phare de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique, il a lieu tous les trois ans dans l’une des cinq régions du continent.

A cette occasion, sont mobilisées les communautés et les autorités locales ainsi que les institutions financières, les organisations de la société civile et les partenaires au développement à l’échelle continentale et internationale.

Les Sommets Africités traitent les questions fondamentales posées par la Vision 2063 de l’Afrique et participent ainsi au débat ouvert par la Commission de l’Union africaine pour sa mise en oeuvre.

Le Sommet Africités est l’événement panafricain phare de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique qui se tient tous les trois ans à tour de rôle dans chacune des cinq régions d’Afrique, mobilisant les autorités locales, les gouvernements, les villes et divers acteurs venant du continent et des autres Régions du monde.

Organisé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la huitième

édition du Sommet Africités se tient au Village Africités sur le site Bab Jdid à Marrakech, Maroc, du 20 au 24 novembre 2018.

Les différentes éditions

Le Sommet Africités est le plus grand rassemblement démocratique organisé sur le continent africain et il se tient sans discontinuer depuis la première édition organisée à Abidjan, Côte d’Ivoire, en 1998. Pour la célébration des 20 ans d’Africités, le thème choisi pour le Sommet est « La transition vers les villes et territoires durables : le rôle des collectivités territoriales d’Afrique ».

Le Sommet Africités 2018 à Marrakech consacrera la place incontournable de l’Afrique locale dans la définition et la mise en œuvre des politiques et stratégies de Développement, d’intégration et de coopération en Afrique, et proposera de nouvelles perspectives pour une contribution plus importante des collectivités territoriales du continent. Depuis 1998 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, ce sommet triennal s’est considérablement développé et constitue aujourd’hui le plus grand rassemblement du continent africain.

Un rendez vous emblématique à Marrakech

Du 20 au 24 novembre 2018, le Sommet Africités 8 se réunira à Marrakech plus de 5000 participants, acteurs de la vie locale du continent et partenaires issus d’autres régions du monde : ministres en charge des collectivités locales ; ministres du logement et du développement urbain ; ministres de la fonction publique ; autorités et élus locaux ; responsables des administrations locales et centrales ; organisations de la société civile ; associations et syndicats ; opérateurs économiques des secteurs publics et privés et de l’économie sociale/solidaire ; chefs traditionnels ; chercheurs et universitaires ; agences de coopération internationale.

Un rendez vous pour les Entreprises du Continent NORD SUD

Le Salon d’exposition d’Africités 8 accueillera 400-500 exposants.

Les deux principaux objectifs du Sommet Africités 8 de cette édition sont de :

Définir des stratégies partagées pertinentes pour l’amélioration des conditions de vie au niveau local ;

Contribuer à la paix, à l’intégration et à l’unité de l’Afrique en partant des territoires.

Pour retrouver les conseils de fériel Thérapeute:

www.feriel-berraies-therapeute.com

lui écrire fbsophro@gmail.com

Pour lire son activisme

www.association.unitedfashionforpeace.com

pour son mail d’activiste : ferielbg@gmail.com

son média : www.unitedfashionforpeace@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Events

Souad Massi grandiose au festival international de Hammamet 2019

Malgré la clôture samedi 17 aout de la 55ème édition du festival international de Hammamet, la chanteuse algérienne Souad Massi...

Ouverture du festival méditerranéen de La Goulette : une « Yasmine d’Afrique » enchante la “karaka”

Un démarrage flamboyant hier soir samedi 17 août de la 45éme édition du festival méditerranéen de La Goulette avec la...

Festival International de Hammamet 2019 : Soirée de clôture avec Amina Fakhet

On a tous quelque chose en nous... d’Amina. Qui n'a jamais fredonné l'une de ses célèbres mélodies ? Qui ne...

Tunisia Outdoor Film Festival, le nouveau festival cinématographique dans le sud de la Tunisie

Organisé pendant la période estivale, du 18 août au 3 septembre 2019, La première édition du festival Tunisia Outdoor Film...

En Photos, Défilé « Amore by Ameni Khammessi » au Trillionaire de Gammarth

Originaire de Tunis, Ameni Khammessi a embrassé le métier de mannequin il y a 10 ans à peu près. Au long de...