La Tunisie arrive en trio de tête pour la recherche internet du mot « sexe » (STATISTIQUES 2016)

Par le 21 décembre 2016

La plupart du trafic pour la sexualité humaine ( mot : SEX)  provient des pays ultra-religieux (le top-10 cette année : SriLanka, Ethiopie, Rwanda, Libye, Bangladesh, Yemen, Angola, Tanzanie, Syrie et Liban). Vous pouvez continuer cette liste pendant longtemps : elle ne comprend aucun pays où la conversation sexuelle est libérée – ce qu’on ne peut trouver au bar du coin, ou entre amis, on le cherche logiquement sur la toile. Mais attention avant de juger, car quand vous tapez « love » ou « marriage », ce sont aussi ces pays qui sortent en premier.

Du côté des sujets connectés (les fameuses recherches associées), c’est toujours clair : quand on s’intéresse à la sexualité humaine, on s’intéresse trois fois plus à celle des femmes que des hommes. C’est parfaitement raccord avec mon expérience des premières pages Google. On reste dans l’idée que les femmes sont incompréhensibles – ou alors que les hommes hétéros utilisent plus Internet.

Les sujets reliés au sexe (juste le mot « sex » en anglais, donc en international) sont intéressants, avec « mère » en première position. On trouve beaucoup de demandes culturelles spécifiques : langues indiennes (énormément), ethnicité arabe, mais aussi « « boy » en cinquième position et « viol » en sixième. Quand vous tapez « sexe » avec un -e à la fin, la Tunisie arrive en trio de tête avec le Djibouti et le Congo.

Source : GQmagazine.
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedIn

A propos de Slimen Toumi

Vos avis nous intéressent

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *