« Nous avons les ressources en nous pour avoir une bonne vie ! » Fériel Berraies Guigny Thérapeute

Par le 13 décembre 2017

Vous connaissez Fériel Berraies Guigny, femme multicasquettes et surtout femme de conviction et d’engagements. Vous l’avez lue à plusieurs reprises, dans nos colonnes, quand elle a été primée pour son Prix Continental en 2015 «  Prix de l’Action Féminine 2015 » pour toutes ses initiatives depuis quinze ans, en France et en Afrique en faveur de la femme et de l’enfance, ou encore quand elle a écrit sa recherche doctorale en sciences criminelles et traumatologie sur les enfants soldats en 2015 ( Enfance et Violence de Guerre, tome 1 et 2 parus aux éditions l’Harmattan) ou plus récemment, en décembre dernier quand elle a fait la couverture du magazine la Sultane en Tunisie à ans, égérie de la marque franco indienne Takla Makan.

Oui, c’est réellement une femme « caméléon « qui vit ses passions intensément et qui ne compte pas en matière d’engagement et de combats. Cette année, nous vous la présentons sous une casquette nouvelle, un tournant dans sa vie qu’elle a opéré, depuis plus de quatre ans : les médecines douces. Elle nous a d’ailleurs écris une chronique sur les troubles musculo squelettiques et le stress au travail, (elle est sophrologue certifiée RNCP ayant sept spécialisations dont celle sur l’Entreprise)

Fériel Berraies a ouvert le mois de novembre son cabinet de thérapeute en France, à Ozoir la Ferrière en Seine et Marne. Après des années d’études et de sacrifices ( ca n’a pas été simple) nous a-t-elle confié

Il m’a fallu une reconversion mentale et changer d’état d’esprit pour accéder au lâcher prise et j’ai dû faire face à pas mal de « résistances » personnelles pas tant au niveau de la Sophrologie, mais surtout au niveau de l’Hypnose Ericksonienne, qui nous demande de lâcher l’intellect, la raison, l’égo, tout ce qui caractérise notre conscient, dont les croyances qui nous sont inculquées, dès notre premier âge

Entretien express :

Comment faire le lien avec votre militantisme et les médecines douces ?

C’est dans la continuité, les sciences humaines et sociales et mon intérêt pour la victimologie de guerre, m’ont amenée à m’interroger sur la vivance et la souffrance aussi des minorités en France. Aujourd’hui quand j’accompagne et j’écris, il n’y a jamais loin la dynamique sociétale. J’ai un blog sur le Al Huffington post Maghreb et je suis retombée à mes premières amours : les viols, les mutilations génitales, le harcèlement moral au travail, le deuil périnatal, le décrochage scolaire, et tout cela a un lien avec ma casquette de thérapeute, aujourd’hui je milite j’écris mais j’accompagne aussi, c’est du concret !

Vous vous intéressés aux jeunes aussi ?

Dans mes écrits et mes interventions, je m’interroge toujours sur les véritables mécanismes de l’embrigadement de notre jeunesse. Vous savez le décrochage scolaire est un des premiers leviers de la déviance sociale, qui peut aussi être récupérée. Alors oui, la phobie scolaire, l’échec scolaire c’est quelque chose de grave que l’on ne doit pas minimiser et je m’adresse à l’état tunisien à son système d’enseignement et aux familles aussi.

Quand j’ai un enfant ou un ado, il y a la thérapeute en Sophrologie qui ne sort pas de son cadre, mais derrière, j’analyse aussi le problème d’une façon holistique globale. La criminologue n’est jamais loin. Il est important que l’école, la famille la société comprennent certaines réalités, il n’y a pas des réponses toutes faites, mais des réponses et des disciplines qui expliquent différent un même phénomène. C’est ce qui me différencie de la thérapeute lambda qui n’abordera le phénomène que le cadre de la médecine douce. Je ne mélange pas, je n’amalgame pas pour autant( j’ai un code déontologique auxquel je souscris et je suis membre de la chambre Syndicale de Sophrologie)

Apprendre à s’écouter, écouter son corps ?

Oui il m’a fallu développer des RPS et des TMS ( stress et troubles musculo squelettiques) après toutes ces années de combats et de militantisme, pour comprendre, qu’il faut revenir à une certaine hygiène de vie. Mais un thérapeute absorbe aussi beaucoup, il faut se blinder et apprendre à faire des temps de pause pour notre écologie ! allez à l’essentiel, se déparasiter si nécessaire. Revenir à la source : l’humain et la nature, manger modérément, faire du sport, se reconnecter aux valeurs essentielles dans un monde qui perd justement ses valeurs.

D’où vient cet amour des médecines douces ?

Je voulais une approche holistique de la santé, ici je ne suis pas prescriptrice mais uniquement éducatrice à la santé, avec les deux premières thérapies brèves verbales que sont la Sophrologie et l’Hypnose je voulais amener mes patients à réactiver leurs ressources, à booster leur capacité de guérison et en Naturopathie je ne fais que les aider à être dans la prévention et à rebooster leur énergie vitale en prodiguant des conseils dans les domaines cités ci-dessous.

La recette pour se préserver ?

La meilleure façon de se préserver c’est d’être dans la prévention et de faire attention et d’avoir une bonne hygiène de vie en proposant uniquement des méthodes naturelles par des moyens naturelles, la nature, l’eau, le soleil, la mer les produits naturels et du terroir. On a tout ça en Tunisie !

Simplement les individus l’ont oublié intoxiqués par le profit, le bling bling, le manque de bienveillance surtout et l’humanisme qui se perd.

Votre actualité ?

Je ferai des ateliers de groupe sur Tunis, en Sophrologie, diététique, hygiène de vie et Aromathérapie avec une grande enseigne beauté et soins naturels et aussi des conférences ateliers Sophrologie en Entreprise. En février dernier je suis passée dans divers médias dont la RADIO RTCI pour l’émission Africanity pour parler du cancer et l’enfant en Afrique, et la radio Cap FM pour sensibiliser sur les médecines douces dans mon pays.

J’avais fait des ateliers découverte de la Sophrologie à l’Espace El Fouq. Je continue dans ma trajectoire, car le public tunisien est « jeune » mais beaucoup sont demandeurs, ils veulent trouver d’autre façon de se soigner et d’être « beaux «  naturellement…

Retrouvez ces conseils sur www.feriel-berraies-therapeute.com

A propos de Slimen Toumi

Vos avis nous intéressent

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *