Rentrer SAFE le 31 décembre : AFRIQUE ASSISTANCE lance le service de raccompagnement

Par le 27 décembre 2016

 

Mieux vaut prévenir que guérir. Telle est la nouvelle optique d’Afrique Assistance pour le soir du Réveillon. En effet, pour contrecarrer les énormes risques d’accidents de la route le 31 décembre, M. Souheil BEN HALIMA, Directeur Général d’Afrique Assistance, vient de lancer une nouvelle initiative en réaction au taux élevé d’accidents mortels spécialement en cette date.

« Nous sommes heureux de lancer سلامتك , une première en Tunisie et espérons que notre action contribuera sensiblement à réduire le nombre d’accidents durant cette nuit qui devrait être uniquement synonyme de joie festive et de célébrations… L’assistance est notre cœur de métier, notre passion et notre occupation quotidienne… سلامتك cristallise notre envie, celle d’assister au quotidien nos citoyens, pas seulement en voiture, mais également lorsqu’ils voyagent, séjournent à l’étranger ou sont tout simplement chez eux… » concluait Souheil Ben Halima.

Baptisée « سلامتك« , il s’agit de raccompagner à domicile les conducteurs qui ne sont pas en état de prendre le volant. Il suffit d’appeler AFRIQUE ASSISTANCE sur le 71 104 555 et de demander le service سلامتك pour être mis en relation avec un opérateur qui enverra un camion de remorquage et deux chauffeurs. L’un des deux prendra le volant à la place du conducteur et ses passagers pour les raccompagner à son domicile.

Ce service sera offert d’une heure à trois heures du matin à la Banlieue Nord. Les destinations qui seront concernées seront Lac, Menzah, Ennasser, Manar et la Banlieue Nord.

La campagne lancée par Afrique Assistance est totalement gratuite et offerte. L’objectif multiplier les actions de prévention routière et réduire ainsi les taux d’accidents la nuit du réveillon.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedIn

A propos de Melek Lakdar

Journaliste professionnelle férue d'arts. De formation littéraire et après une brève carrière dans l'enseignement secondaire et universitaire, elle décide de changer de voie et de suivre son intuition et sa passion pour le journalisme. Elle débute sa carrière au sein de l'hebdomadaire francophone tunisien "Tunis Hebdo" en tant que responsable du service culturel. Elle intègre ensuite le quotidien francophone "Le Temps", service Proximité puis service culturel. Elle est aujourd'hui la rédactrice en chef du magazine Shinymen et responsable communication de différents événements.

Vos avis nous intéressent

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

'