Rock’Out : l’underground persiste !

Par le 17 janvier 2016

rockout- shinymen

Je suis particulièrement heureuse de vous annoncer que l’underground n’est pas uniquement de retour mais qu’il persiste aussi !

Trois semaines seulement après le concert Amnezia #2, on retrouve le whatever saloon blindé de nouveau. Accueillant cette fois ci à peu près 1000 personnes, à l’occasion du Rock’Out, un concert organisé par trois jeunes âgés d’à peine une vingtaine d’années, j’ai nommé Sami Tfifha, Koussay Kanzari et Neirouz Mastouri.

La line up du Rock’Out qui a eu lieu le 16 janvier 2016, comptait cinq groupes. Parmis eux, Zanzana, qui nous ont donné une prestation des plus spectaculaires, reprenant certaines ballades rock qui n’ont pas manqués de nous rendre nostalgiques. Road 66 ont aussi été sur scène et à la grande surprise de tous, ils étaient accompagnés de l’un des batteurs tunisiens les plus talentueux de notre génération, Youssef soltana. Toujours dans la catégorie des groupes dits « pros » nous avons retrouvé the Brothers pour une ambience funky. « Nous avons voulu alterner entre des groupes pros et d’autres débutants afin de donner leur chance à ceux qui viennent de faire leurs premier pas dans le domaine musicale, nous annonça Koussay Kanzari. » Et en parlant de débutants, Kharrouba ont été sensationnels durant leur première prestation sur scène.  Ils ont joué des reprises d’ Opeth, pink floyd et de Red hot chilli peppers et ont parfaitement gérés en nous offrant une performance digne de ces dieux du rock, avec un chant excellent et un sans fautes côté instrumental malgré le fait que la sono était celle d’un DJ, pas du tout pratique quand on veut faire du rock ! Pour Syncope les choses n’ont pas été aussi bien avec un instrumental passable et un chant médiocre, le public n’a pu être transporté. Toutefois ne soyons pas pessimistes, ce fut une première, je suis certaine que le groupe se perfectionnera d’avantage. Personne ne nait excellent, et chacun évolue à son rythme !

Rock ‘Out était du tonnerre. Il n’y a pas vraiment eu de problèmes ni de malaise, rien qu’une bonne ambiance et de la bonne musique.  En demandant aux organisateurs  comment ils en sont arrivé à organiser un tel concert et à attirer autant de monde, la réponse était le moindre qu’on puisse dire impressionnante :

« C’est suite à Amnezia #2, que l’idée nous est venue, comme beaucoup d’autres nous avions eu nos tickets et n’avons pas pu accéder au concert. Nous avons donc décidé d’en organiser un nous même afin de satisfaire tous ceux qui comme nous n’ont pas eu la chance d’enter. Mais pas seulement, nous avons également tenu à cibler un public différent afin de propager cette culture, les habitués de ce genre d’évènements étaient présents, mais nous avons aussi donné des tickets gratuits à ceux qui n’y s’intéressent pas particulièrement dans le but de leur faire découvrir la scène rock tunisienne afin d’élargir la communauté, nous a confié Sami Tfifha, l’un des organisateurs, Nous prévoyons aussi de revenir avec un deuxième concert en mars.»  Brillants. Continuez à briller !

En attendant la deuxième édition de Rock’Out, laissez moi vous dire que je n’ai jamais vu le centre culturel Whatever saloon aussi rempli et actif depuis 2014. Ça fait toujours plaisir de voir de plus en plus de jeunes s’initier au monde de la musique et de l’organisation. Ceci est la preuve que, malgré toutes les vacheries qu’on nous balance, cette génération est de loin la meilleure de toutes.

A propos de Abla Akremi

Vos avis nous intéressent

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *