Nawel Ben Kraïem

Nawel Ben Kraiem, portrait d’une musicienne exceptionnelle

Nawel Ben KraïemNawel Ben Kraiem, 24 ans, est une jeune femme aux boucles d’or qui chante avec tout ce qui la fait, sa double identité, les langues qu’elle aime, les rythmes qui lui ressemblent.
Le métissage de sa musique va de pair avec son bilinguisme. De père tunisien et de mère française, Nawel se place au carrefour de ses origines, entre le Nord et le Sud, l’Occident et l’Orient, la ruralité de ses grands-parents (des deux côtés) et la vie citadine dans laquelle ses parents ont évolué.
Elle, à qui on avait toujours fait sentir qu’elle était étrangère, que ce soit en Tunisie ou en France, se souvient de son premier projet musical, un groupe adolescent baptisé « Exil ». « En Tunisie, au Denden où j’ai grandi, on m’appelait Charlotte du fait que j’étais blonde ; et, quand je suis arrivée en France à l’âge de seize ans, j’étais une ‘‘rebeu’’ parmi les Français, moi qui ne me voyais pas du tout comme ça, se confie Nawel. Mais mon perpétuel exil n’est plus du tout un problème pour moi ; aujourd’hui, je vis ma double identité comme un entre-deux, ça devient quelque chose qui vient d’ailleurs ; même plus franco-tunisien, l’un et l’autre mais ni l’un ni l’autre, quelque chose d’unique… »Alors, tout naturellement, la jeune femme se sent attirée par ce mélange de couleurs, qu’elle entretient, cultive, travaille, fait constamment évoluer d’un projet à l’autre. Avec sa voix rauque, très chaude, cette voix du sud (aussi bien tunisien que français), s’allie merveilleusement bien à la base de guitare acoustique qui est là dans presque toutes ses chansons.
Quand elle a commencé à faire de la musique en France, en multipliant les bœufs, Nawel faisait beaucoup de manouche, ce qui l’a profondément marquée, même si elle dit s’être « beaucoup parisianisée ». Elle explique : « Désormais, j’intègre à ma musique des sonorités électroniques plus froides, plus ‘‘hiver’’. Ça ressemble plus à ce que je suis maintenant, ce que je suis devenue, même si cela m’a toujours attirée. Bien qu’ayant grandi dans la chaleur, j’étais déjà fascinée par des villes comme Londres et Paris. Alors le mélange s’est fait spontanément. Je me suis mise à écouter plus d’électro et de rock progressif, tout en restant fidèle à mes premiers coups de cœur. » Ainsi, elle fait dialoguer l’occidental et l’oriental en elle, le traditionnel et le moderne, tout ce qui fait son imagination, ce « mélange d’ancien et de nouveau ».

[tn3 origin= »album » ids= »46″]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défilés hommes

Défilé Les Hommes automne hiver 2019-2020

Le magazine Shinymen.com vous présente la collection automne-hiver 2019-2020 de la maison Les Hommes.  

En Vidéo, Défilé de la marque Heni Collection lors de la Fête Internationale De La Mode 2016

Le Magazine Shinymen.com vous présente la vidéo du défilé de mode de la Marque de prêt-à-porter Homme Heni Collection lors de la 2ème journée de la...

En photos, Défilé de la marque Heni collection lors de la Fête Internationale De La Mode 2016

Le Magazine Shinymen.com vous présente les photos du défilé de mode de la Marque de prêt-à-porter Homme Heni collection lors de la 2ème journée de la Fête...

New York Accueille Sa Première Fashion Week Homme

Après Londres, Florence, Milan et Paris, c’est au tour de New York d’accueillir une Fashion Week dédiée exclusivement aux collections...

Fashion Week De Chine : Un Mannequin De 79 Ans Fait Le Buzz

Le défilé Hu Sheguang lors de la Fashion Week De Chine a beaucoup fait parler de lui grâce à ses créations originales,...